Ateliers pédagogiques

Chacune des structures éducatives a travaillé sur une facette du projet et a contribué à enrichir la réflexion globale sur l’aména­gement du site. Les membres de l’association Carton Plein ont été mobilisés de manière régulière pour suivre ces projets pé­dagogiques afin de partager leurs connaissances et approches spécifiques ( le jardin, l’art, la sociologie), donner leurs regards et nourrir ces expériences «in situ».

Pour Carton Plein en accord avec sa démarche et les règles du jeu sur l'espace public qu'elle se donne, ces cadres d’atelier sont l’opportunité pour des étudiants d’être dans une situation concrète d’aménagement de l’espace public (Laboratoire Hors Les Murs de l'ENSASE et BTS Design Honoré d'urfé), de croiser les professionnels, les aménageurs. C'est l'occasion aussi de pouvoir échanger dans l’intergénérationnel (avec les écoles élémentaires du quartier) et de nouer des liens avec des usagers potentiels du lieu. Des croisements de publics permettent ainsi de faire se rencontrer concepteurs et usagers en créant des situations où les rôles peuvent s’inverser !
Des soirées «jeu de conception» organisées autour des jeux de plateau créés par les étudiants de l’école d’architecture, des présentations de l’avancement des projets lors de rendez-vous du mois qui convoquaient les aménageurs et les usagers amenant parfois à un vote collectif pour un projet ; chaque atelier a été valorisé et ancré sur le site par des temps spécifiques évé­nementiels afin de partager et d’ouvrir la connaissance du projet à tous !

Les projets construits sont laissés à la veille de Carton Plein qui observe finement les nouveaux usages ou pratiques qui en découlent et procèdent à des préconisations de démontage auprès des constructeurs, partenaires ou à la Ville si besoin.


+ Le Laboratoire Hors les Murs de l’Ecole Nationale d’Architec­ture de Saint Etienne / Marie Clément / de 2010 à 2013
L’école d’architecture s’inscrit dans le projet via un atelier enca­dré par Marie Clément. Le projet «terrain de jeux» de la Carton­nerie a été pour eux le point de départ d’une expérimentation pluridisciplinaire (en intégrant l’équipe de Carton Plein et les ingénieurs) et l’occasion de se confronter à la fabrication d’installations à échelle un sur deux années consécutives.
Cet atelier est aussi soutenu par l'EPASE.


+ BTS design produit, Lycée Honoré d’Urfé, 1ère année / Estelle Coussit et Thibault Chéry et Eliane Coudert / de 2011 à 2013
Les 15 étudiants de cette classe ont travaillé sur la conception d'un mobilier urbain et plus particulièrement, une assise collective végétalisée pour le site de la Cartonnerie. Ce sujet avait pour objectif d'intégrer de manière intrinsèque la rencontre entre les différents utilisateurs du lieu.
Le projet s'est déroulé sur plus d'un an et demi avec un suivi régulier de Carton Plein et de tous les partenaires( aménageurs : EPASE, Ville mais aussi la Cité du Design, la Tôlerie Forézienne). Avec les habitants du quartier qui ont pu suivre les différentes étapes du projet ( du premier temps d'analyse et d'expérimentations autour de maquettes à grande échelle en carton en octobre 2011, aux rencontres, au vote puis à la construction), ils ont élu lauréat le projet "La Rue banc", prototypé et installé sur le site fin février 2013 et inauguré lors de la Biennale Internationale du Design.
Ce projet a permis la rencontre entre de multiples acteurs tout au long de son processus : partenaires institution­nels, pédagogiques et habitants !

" Conçu par Cécilia Colson et Alexandre Baret, ce mobilier, à l’image d’un objet traversant et traversé, est leur réponse à la volonté d’accueillir les usagers dans cette place. Fruit d’échanges avec les habitants, Rue banc - prototype réalisé avec nos partenaires institutionnels et industriels (la Tôlerie Forezienne et la menuiserie Brunon) - est un projet initialement mené dans le cadre scolaire.
Rue banc appartient à ces mobiliers qui expriment plus qu’un simple dessin, le motif même de son dessein, et présente, au final, un exemple d’application du design dans la vie quotidienne en s’appuyant sur les savoirs et compétences de tous les acteurs du projet."



+ L’Ecole Vittone (classe de CP) et l’Ecole maternelle Montaud (Grande section) / Madame Vial et Madame Hayraud
Situées à proximité du site, ces écoles ont défini avec CAR­TON PLEIN un projet autour de la notion de jeu dans l’espace public, de la cabane et du végétal . L’enjeu était de mélanger les deux classes.
Le jardinier-paysagiste de Carton Plein (Matthieu benoit Gonin) et un designer (Julien De Sousa) ont travaillé conjointement sur ce projet de design participatif. L’équipe designer/paysagiste est intervenu 20 heures dans l’école élémentaire de Vittone et l’école maternelle de Montaud pour initier les enfants au design et les faire intervenir dans l’analyse, la réflexion et la conception de «leur espace public idéal».
Après trois rencontres dans leur établissement pour une phase de sensibilisation au notion de design et d'espace public, les enfants se retrouvent tous ensemble pour des ateliers "en plein air" sur l'espace public de la Cartonnerie. Les enfants ont exploré les verbes d'actions "se cacher, glisser, grimper" par la fabrication de maquettes, ont visité le laboratoire urbain de Carton Plein et ont partagé avec Mathieu des temps de sensibilisation au végétal. Le temps fort final est consacré à la réalisation à échelle 1 de maquettes de jeu en carton sur le site de la Cartonnerie : labyrinthe en jouant avec le grand mur, système de construction pour pouvoir grimper, cabane pour se cacher, parcours avec plusieurs toboggans ... Les propositions des enfants est riche et donnent de la matière pour de futurs projets pour la Cartonnerie ! Les parents ont également participé activement à ce temps fort en fin d'après-midi en construisant des modules avec leurs enfants !
Ce projet a été sou­tenu par l’inspection académique du Rhône, la Cité du Design et la DRAC Rhône-Alpes.




+ L’Ecole Vittone ( classe de CE2) / Madame Benmammar
Des ateliers d’initiation au jardin sont menés sur quelques séances sur le site de la Cartonnerie impliquant les enfants à planter les végétaux dans les bacs de la Cartonnerie... Certains reviendront pour montrer leur plantation à leurs parents ou reviendront lors des temps de jardinage ouverts à tous pour arroser leur plantations ! Une manière de sensibiliser à comment s'impliquer et prendre soin de son espace public de proximité ....


+ Le Collège Tézenas Dumontcel (classes de 3ème et de 4ème) / Mélanie Agard
Des interventions ponctuelles dans des classes de collège ont été menées dans le cadre des cours d’arts plastiques. Deux temps ont ainsi eu lieu ; une partie consacrée à leur représentation de la ville et leurs pratiques à travers des temps autour de jeux de plateau avec l’Ecole d’architecture et, une autre sur le site de la Cartonnerie, avec un travail de dessin, de scénarisation de ce que pourrait être la Cartonnerie avec une projec­tion sur des aménagements possibles !
Les propositions font des grand sauts entre la Cartonnerie comme parc d'attraction avec des manèges et des jeux incroyables, un lieu de convivialité offrant une grande table et des dîners collectifs entre voisins et, un lieu où naisse des revendications auprès de la mairie pour construire des espaces de jeux différents ! Les collégiens offrent des scenarii très inspirés !